Le rôle de l'assurance dans les dommages électriques

Les accidents d'origine électrique demeurent inéluctables aux quotidiens, notamment à cause de la prédominance des appareils électroménagers dans chaque foyer. En France, le nombre de victimes se compte à 4 200 par an, dont 200 décès et 4 000 entraînant de graves séquelles et handicaps. C'est pourquoi il est primordial d'inclure une garantie « dommage électrique » dans une clause de garantie habitation. Mise au point sur cette garantie !


La garantie « dommage électrique » dans le contrat d'assurance habitation

La garantie « dommage électrique » est une option dans un contrat multirisque habitation. Cette garantie couvre les différents appareils électriques (réfrigérateur, four, lave-vaisselle…) employés quotidiennement et les produits high-tech (télévision, ordinateur, tablette…) connectés au secteur. Cette couverture rembourse les dégâts causés en cas de surtension ou de sous-tension généralement provoquées par un dysfonctionnement du réseau électrique ou simplement par la foudre.


Cette irrégularité de tension électrique a tendance à altérer le bon fonctionnement des appareils branchés aux câbles. Cette garantie complète l'assurance incendie qui est obligatoire dans l'assurance multirisque habitation. Effectivement, en cas d'accident, l'ensemble des dégâts sera couvert par la garantie incendie et les réparations ou le remplacement des appareils sera pris en charge par la garantie dommage électrique.


L'indemnisation

Le principal réflexe à adopter en cas d'accident d'origine électrique est de le déclarer dans le plus bref délai (mentionné dans le contrat), mais en général, l'assuré dispose de 5 jours ouvrés pour communiquer son assureur. La communication se fait par courrier recommandé avec accusé de réception. La victime doit aussi rassembler toutes les preuves utiles pour justifier qu'il y a eu sinistre. Après l'évaluation de l'expert, la victime demande un devis de réparation.

La couverture des dégâts perpétrés se fait majoritairement sur la valeur à neuf de l'équipement électrique. Cependant, il est n'est pas question de prix initial, mais de valeur à neuf au moment de l'évènement. Cette distinction entraîne une diminution du montant de remboursement de l'appareil sinistré. L'indemnisation est assurément accompagnée d'une franchise et limitée par le plafond d'indemnisation. Toutefois, l'assuré est en parfait droit de réclamer une contre-expertise si le montant de remboursement semble considérablement faible.


Les conditions de garanties

Cette garantie est toutefois soumise à une multitude de conditions. En effet, les dégâts occasionnés par les causes internes sont catégoriquement exclus de la clause. En ce sens que les dommages liés à l'usure de l'appareil, à un défaut de fabrication ou à la non-conformité avec les normes exigées ne seront, en aucun cas, remboursés. La compagnie d'assurance ne couvre pas non plus la perte de denrées alimentaires provoquées. L'assureur habitation est également disposé à réduire voire rejeter l'indemnisation si le sinistre survient à cause d'une défaillance interne.

Les assureurs offrent aujourd'hui un meilleur contrat d'assurance accompagnée d'une garantie « dommage électrique ». C'est exactement le cas des sociétés d'assurance en ligne Allianz, Axa, MAAF, Assurance MMA, Crédit Mutuel. Pour la société d'assurance Amaguiz, l'option « Dommage électrique » est incluse dans la clause de garantie habitation. Pour la modique somme de 1,50 euro par mois, la société couvre les dommages causés par la chute de la foudre de l'électricité sur les appareils électriques et électroniques. Amaguiz effectue également une intervention sur place.